Dioressence

Le nouvel escarpin Dior, au décolleté flatteur et au talon un rien impertinent, est une pointure du genre. Son dessin est l’aboutissement d’une idée mûrie pendant plus de soixante ans. Découvrez dès à présent sa ligne unique.

Image de prévisualisation YouTube

 

Son talon a été spécialement conçu pour élancer la silhouette, lui donner un maintien féminin et affirmer le galbe de la jambe. Unique en son genre, il est habillé de cuir sur toute sa surface, ce qui en accentue la finesse. Le décolleté et le bout pointu du soulier allongent la jambe et accusent la cambrure du pied. L’extrémité légèrement évasée de son talon apparait comme une signature qui parachève l’élégance du modèle.

« Une touche de couleur peut suffire à modifier votre apparence », écrivait Christian Dior dans son Petit Dictionnaire de la mode. Inspirés de la vision du couturier, les escarpins Dioressence se déclinent en différentes matières – en agneau satiné, en veau verni ou irisé –, conjuguées avec un large choix de coloris, dont deux indispensables étroitement liés à la Maison. Le noir, la plus élégante des couleurs selon Christian Dior, et le rose pâle, qu’il considérait comme « la couleur du bonheur et de la féminité ».

Dior dévoile un nouveau soulier le Dioressence

 

Source : Dior